• Le Dernier Elfe de Silvana de Mari

    Le Dernier Elfe de Silvana de Mari

    Le Dernier Elfe de Silvana de Mari

    Auteur : Silvana de Mari

    Date de Parution : Septembre 2010

    Nombre de pages : 384 (version poche)

    Le Dernier Elfe de Silvana de Mari

    « Quand le dernier dragon et le dernier elfe
    Briseront le cercle,
    Le passé et le futur se rencontreront,
    Le soleil d’un nouvel été brillera dans le ciel. »

    Dans un monde obscur battu par les pluies, le jeune Yorsh, derniers des elfes, a dû fuir son village dévasté.
    Un homme et une femme vont le conduire jusqu'aux terres du dernier dragon. Là, il doit accomplir une ancienne prophétie en devenant le gardien du dragon. Mais c'est sans savoir qu'une autre prédiction l'attend encore, qui l'entraînera plus loin.

    Le Dernier Elfe de Silvana de Mari

    « Le dernier Elfe » de Silvana de Mari est un roman jeunesse fantastique. Il est séparé en deux grandes parties : le Dernier Elfe et le Dernier Dragon.

    Ce roman nous conte l’histoire de Yorshkrunsquarkljolnerstrink surnommé Yosh. Il est le dernier représentant de la race elfique dans son monde car son village a été inondé par les fortes pluies et lui seul a survécu. Il n’est encore qu’un enfant (où plutôt un né depuis peu) et pourtant il va être embarqué dans une grande aventure avec deux humains qui vont prendre soin de lui et le protéger de la haine des autres envers les Elfes. Lors de leur voyage, ils vont être arrêtés par la garde de Daligar et c’est dans ce village qu’ils vont découvrir qu’il existe une prophétie liant le destin du dernier elfe et du dernier dragon.

    Ce livre est un roman fantastique frais et agréable à lire. C’est selon moi un très bon livre à lire l’été, car il est très fluide et on prend vraiment plaisir à lire pages après pages l’histoire de Yosh. On s’attache tout de suite à sa personnalité à la fois fragile et sensible de né depuis peu mais aussi à la force qui est enfoui au plus profond de lui. Sa naïveté est très touchante surtout face à la méchanceté des hommes puisqu’il ne peut pas croire que quelqu’un puisse manger un animal, un être vivant qui a pensé. Tout comme il ne croit pas qu’un homme puisse lui vouloir du mal.
    La première partie du roman est en quelque sorte la base de la deuxième, moins profonde mais très utile pour poser le contexte de l’histoire, elle nous apprends à bien connaitre les personnages et nous donne envie de continuer la lecture pour en savoir plus. Surtout après l’arrivée du Dragon Erbrow dans le destin de Yorsh.
    La deuxième est par contre très développée et beaucoup plus longue. C’est la partie que j’ai préféré car l’histoire avance plus vite, et de nouveaux personnages apparaissent. Bien que ce livre soit indiqué comme roman jeunesse, je le trouve très fort car il aborde implicitement des thèmes d’adultes, comme le racisme ou l’esclavage des enfants, ce qui lie le fantastique au réel.
    Si j’ai bien aimé ce livre c’est aussi car le style de l’auteur est particulier et reflète assez bien la personnalité de l’elfe, certains passages nous font sourire alors que d’autres nous donnent un petit pincement au cœur. Ce mélange d’émotions rend le livre plus attrayant, et nous fait réagir sur certaines valeurs, comme le respect de l’autre, la liberté et le partage. J’ai été surprise par ce livre, que je n’aurais pas imaginé aussi prenant et touchant à la lecture de la quatrième de couverture. C’est donc un livre qui malgré ses apparences simplistes, nous dévoile un fond travaillé et complet, pour le plus grand bonheur de ceux qui le lisent !

    « Avant le déluge - Raphael AlbertC'est lundi que lisez-vous n°2 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Septembre 2011 à 18:11

    J'aime beaucoup ta critique ! J'ai lu ce livre il y a des années (il n'est d'ailleurs pas paru en 2010, mais en 2006 il me semble) et j'ai été subjuguée par les émotions que faits passer l'auteur avec de simples mots. Le dernier passage qui parle des petites fleurs jaunes m'émeut à chaque fois (je le relis souvent et j'en ai à chaque fois les larmes aux yeux). Merci de m'avoir rappelé tout ça, j'aime quand une critique me fait revivre mes émotions de lecture !

    2
    Esmeria Profil de Esmeria
    Dimanche 18 Septembre 2011 à 19:15

    En réalité j'ai mis la date de publication de la version poche car c'est celle que j'ai lu. mais tu as raison ayant mis la couv' de l'autre version ça porte à confusion =)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :